Killing Joke a ri

21 Juin

Profitant de l’heure de l’apéro par chez nous (ou de l’heure du dîner chez les Anglo-Saxons qui viennent du grand Nord), nous nous sommes introduits dans la foule, subitement moins dense, pour approcher la Main Stage 02 au plus près de sa proximité qu’on était moins loin en distance de vue et d’oreille.

A 19h45 pétantes, nous nous trouvions à moins de 50 mètres de la grande scène lorsque Killing Joke est apparu sous nos yeux ébahis. Ca n’était pas vraiment un hasard mais le fruit d’une stratégie élaborée de longue date, sans la moindre pression au compteur.

DSCN2517

The Wait, Requiem, War Dance… et roule ma poule, je te balance 3 classiques du premier album en guise d’apéritif au cas où tu aurais oublié de quel bois je me chauffe, Marcel. Et tout cela, dans la formation de base de 1980, soit de gauche à droite sur la photo ci-dessous : Geordie, Youth (on ne rigole pas du surnom, à l’époque c’était crédible), Paul Ferguson, Jaz Coleman.

DSCN2506

Le mur d’amplis Marshall s’est mis a tremblé sous les assauts persistants de la tribu métallo-industrielle-gothique pendant qu’un zoulou en kilt crachait le feu sur la gauche de la scène. Je n’ai jamais réussi à appuyer sur le bouton au bon moment, vous ne pourrez donc pas admirer la grande flamme qui émanait de sa bouche alcoolisée…

Pour conclure sur ce sujet fort palpitant, Killing Joke a « oublié » de jouer son seul et unique tube Love like Blood. Ce titre aura peut-être été jugé trop mou en ce lieu (surtout après la vague de pogo déclenchée par le furieux Asteroid) ?

Mais le grand mystère de cette formation intemporelle et mystique n’est pas là. Comment Geordie arrive-t-il toujours à sonner comme deux guitares alors qu’il ne tripote qu’un seul manche ?

DSCN2516

Geordie, double gâchette électrique qui tue

Publicités

7 Réponses to “Killing Joke a ri”

  1. Biche 21 juin 2015 à 19:49 #

    Tu sais, prendre le tram un dimanche de fête de la musique c’est particulièrement traumatisant aussi !…

    J'aime

  2. Leodamgan 21 juin 2015 à 19:52 #

    Toujours intéressants, ces articles exotiques…

    J'aime

  3. Biche 21 juin 2015 à 21:57 #

    Ah bon !… (A propos de pogo sur wikipédia) :

    Shane MacGowan du groupe The Pogues, lui-même un adepte précoce du mouvement punk, attribue également la danse du Pogo à Sid Vicious, affirmant qu’un poncho en cuir, qu’il portait lors des concerts, l’empêchait de danser autrement qu’en sautant de bas en haut. Dans son autobiographie Clothes, Clothes, Clothes. Music, Music, Music. Boys, Boys, Boys. Viv Albertine, guitariste du groupe The Slits, prétend que le Pogo est inspiré par la façon dont Sid jouait au saxophone tout en sautant5

    Oui, c’est exotique !

    J'aime

  4. ◘ẅ◘ 22 juin 2015 à 21:54 #

    J’aime beaucoup « pour approcher la Main Stage 02 au plus près de sa proximité qu’on était moins loin en distance de vue et d’oreille. »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :