Still Charlie ?

22 Mar

o-JE-SUIS-CHARLIE-LOGO-facebook

Aujourd’hui, nous allons enfin pouvoir compter avec précision le nombre de Charlie qui restent encore en France depuis les sombres événements de janvier dernier. Car il ne suffit pas de coller un logo sur son profil Facebook pour défendre la liberté d’expression, la démocratie, la laïcité et toutes les valeurs qui deviennent si chères à nos yeux dès lors qu’elles semblent menacées. Adhérer à un mouvement de masse et défiler un dimanche dans l’année ne suffisent malheureusement pas à juguler la terreur, la haine et la misère. On peut aussi lever ses fesses après le traditionnel gigot/haricots dominical et se rendre au bureau de vote de son quartier afin de choisir les femmes et hommes qui défendront nos valeurs. Aujourd’hui semble le jour idéal pour montrer si vous êtes (encore, plus ou pas) Charlie.

Expression rurale et populaire de circonstance : c’est à la fin de la foire aux bestiaux qu’on compte les bouses.

Sans vouloir une fois de plus découdre, détricoter ou déstabiliser tout potentiel Charlie en proie au doute, Angers est 18ème ville de France en terme d’habitants mais seconde au championnat de Ligue 2. Cette précision semblait nécessaire afin de recadrer certains esprits volatiles et remobiliser les troupes.

Classement Ligue 2

Publicités

18 Réponses to “Still Charlie ?”

  1. coquelicotetcompagnie 22 mars 2015 à 11:46 #

    Excuse moi, bistroman, mais je ne suis pas d’accord. Quelque mois avant les meurtres de Charlie Hebdo, a eu lieu une autre mort qui a fait beaucoup moins de bruit dans les médias, celle de Rémi Fraisse, alors qu’il manifestait contre la construction d’un barrage. Le pouvoir politique s’est mobilisé pour la liberté d’expression au moment de l’attentat, mais ce même pouvoir à organiser une répression aveugle lors d’une manifestation et a tué un de nos concitoyens. Or le droit a manifester est un droit élémentaire de la liberté d’expression et ne mérite pas davantage la mort que lorsque il s’agit de tenir un crayon. Des choses qu’on oublie pas.

    J'aime

    • bistroman 22 mars 2015 à 12:12 #

      Dans le cas de Rémi Fraisse, il s’agissait vraisemblablement d’une bavure (un accident), alors que Charlie Hebdo a été victime d’un attentat commandité et préparé. Ca n’est pas tout à fait la même chose.
      Je pense qu’on a le droit de manifester sans violence.

      J'aime

      • coquelicotetcompagnie 22 mars 2015 à 14:37 #

        La violence de la répression n’est pas étrangère à la « bavure ». Cette violence me choque, elle est contraire à la liberté d’expression par la manifestation. Désolée, mais aujourd’hui, je suis plus Rémi que Charlie…

        J'aime

      • burntoast4460 22 mars 2015 à 18:44 #

        Exact ! Parfaitement d’accord avec Bistroman.

        J'aime

  2. - chachasire 22 mars 2015 à 12:19 #

    Angers est la capitale de la boule de fort !

    J'aime

    • bistroman 22 mars 2015 à 12:32 #

      Muse, aujourd’hui fais un effort,
      Il faut chanter la boule,
      La seule, la boule de fort
      Qui, sinueuse, roule;
      Soutiens mon souffle un peu trop court,
      Et du Parnasse à mon secours,
      Accours.

      Refrain

      Oh ! oh ! oh ! oh ! Ah ! ah ! ah ! ah !
      Le roi des jeux c’est celui-là :
      Voilà!

      Aimé par 1 personne

  3. - chachasire 22 mars 2015 à 12:19 #

    Angers est la capitale de la boule de fort !

    J'aime

  4. Leodamgan 22 mars 2015 à 15:22 #

    Quel rapport entre Charlie et le foot? N’y avait-il pas matière à 2 billets? Pourquoi faire un fourre-tout?

    J'aime

  5. Biche 22 mars 2015 à 17:31 #

    A voté !
    J’attends impatiemment la montée de l’équipe Dangers SCO en ligue 1 ; cette année ce ne serait que justice, j’y crois à fond ! 🙂

    J'aime

    • bistroman 22 mars 2015 à 22:11 #

      Ca fait 10 ans qu’on y croit, mais ils s’effondrent toujours dans la dernière ligne droite… 😦

      J'aime

  6. burntoast4460 22 mars 2015 à 18:48 #

    J’ignorais tout de la « Boule de Fort ». Un jeu subtil qui crée l’aléatoire. Amusant.

    J'aime

  7. lazulys 22 mars 2015 à 20:37 #

    Je n’ai pas tout compris mais c’est bien !

    J'aime

  8. Coloquinte 22 mars 2015 à 22:26 #

    J »adore cette expression rurale : « c’est à la fin de la foire aux bestiaux qu’on compte les bouses. » Je vais très certainement avoir l’occasion de la replacer avant la fin de la soirée, merci !

    J'aime

    • burntoast4460 24 mars 2015 à 09:23 #

      La vieille culture champêtre de Bistroman en étonne plus d’un. Cré Vin Dié !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :