Une découverte de Reivax

6 Fév
21 juin 2045,
Première journée de transit
On est encore sous le choc
Mélange de tristesse et de soulagement
On évite de regarder le paysage
Sauf les enfants qui à travers le hublot, découvrent leur avenir.
Marie n’a jamais faim
Je cherche l’odeur de notre maison en reniflant les vêtements de la valise
On est tous très silencieux
On pense à nos amis,
À ceux qui sont restés,
Ceux qui attendent leur tour.
3 juillet 2045,
Réveillé à 4h20
Je cherche un truc à manger
Plus rien de correct,
Pas même du boeuf séché ou une connerie sucrée
Impossible de trouver le sommeil
Il y a la respiration régulière de Marie
Son corps endormi
J’aime ça
J’ai de la chance de l’avoir
Que ferai-je sans elle, sans les enfants ?
J’dois croire en nous
Je traîne près du VIRGIN GALACTIC Coffee
Et je regarde par le hublot
Maintenant on n’distingue plus notre planète bleue
Cette boule de cons
3 octobre 2045,
Tous les mardis nous aidons les responsables du potager
J’aime bien, ça me vide la tête
Marie s’occupe des laitues, des tomates, des carottes
Tout ce qui peut pousser en hauteur et dans la flotte
Ça fait plusieurs jours qu’elle s’est murée dans le silence
Avec les enfants on nourrit les poissons
C’est une occupation comme une autre
Mon fils me dit qu’il voudrait retourner à la pèche, dans le Berry
Que l’école lui manque
Chaque mot de lui est un canif planté dans le ventre
Dans 6 mois nous devrions rejoindre la première station en orbite
Et ma fille fêtera ses 2 ans
Hier, elle a fait ses premiers pas.
19 Janvier 2046
Depuis une semaine nous sommes envahis par les cafards
Les gars de la VIGIN GALACTIC disent que c’est rien,
Qu’ils vont s’en occuper
N’empêche qu’ils semblent plus préoccupés par leurs histoires de moteur à xamin
De gaz fénon ou je ne sais quoi
Ils disent de ne pas oublier les 2 heures de gym quotidienne
Que c’est important pour notre masse osseuse
Moi j’supporte plus la musique qu’ils mettent là-bas
Certains jours j’m’en fous d’ma masse osseuse
J’ignore combien de temps pourra tenir la biosphère
Si nous resterons à l’abri des rayons cosmiques
En même temps j’y connais rien
J’ai peur
Mais heureusement, j’y pense pas souvent
30 septembre 2046
L’air semble moins respirable qu’auparavant
Marie devient folle
Elle dit qu’on a fait le mauvais choix
Qu’on est en train de tuer nos enfants
J’ai du mal à la rassurer
La photosynthèse semble insuffisante
On nous rabâche qu’il faut redoubler de vigilance
Quant à l’hygiène, la poussière
Il n’y a déjà plus de soda à bord du vaisseau
Les enfants se plaignent de boire chaque jour cette eau maltée dégueulasse
Hier au VIRGIN GALACTIC Coffee, un type a fait une attaque
C’est le premier décès ici 7 avril 2048
Le calme semble être revenu
Le niveau d’oxygène est maintenant acceptable
Hier avec Marie et les enfants
Nous nous sommes rendus devant les grilles de la forêt tropicale
Où il y avait une distribution de gingembre
Nous avons rencontré des amis d’amis restés sur terre
Marie en avait les larmes aux yeux
Mais cela nous a tous fait du bien je crois
Je me demande souvent comment les autres s’en sortent
Je veux dire ceux qui sont restés
J’espère qu’ils sont en vie
Qu’ils ont pu quitter la terre 14 décembre 2049
Le voyage durera toute une vie
Voire 2
3 vies
Ils disent qu’on peut pas encore savoir
Qu’il faut compter sur la dilatation du temps
Moi j’y comprends rien
J’accepte volontiers les cachetons qu’ils nous donnent pour tenir
Nous tiendrons
Ouais
Nous tiendrons
Dans mes rêves les plus fous
J’entends la musique de Tabachnik et des volets qui claquent
Je vois mes enfants courir le long des falaises rouges et blanches
Écrasant sur leur passage
Des fougères phosphorescentes
Leurs visages sont radieux
Caressés par un vent spatial
Et la douce lumière d’Alpha Centauri…

Merci Reivax !

Publicités

6 Réponses to “Une découverte de Reivax”

  1. mooonalila 6 février 2014 à 22:28 #

    « Certains jours j’m’en fous d’ma masse osseuse » aussi.
    Ça fait longtemps que je l’aime bien, Florent Marchet.

    J'aime

  2. Elleirame 6 février 2014 à 22:54 #

    Découverte pour moi, je fonce écouter d’autres morceaux du monsieur !
    Merci !

    J'aime

  3. XdR 6 février 2014 à 22:58 #

    Un petit bijou pluridisciplinart !

    J'aime

  4. Leodamgan 7 février 2014 à 20:40 #

    Curieux et intéressant…

    J'aime

  5. Coloquinte 7 février 2014 à 23:08 #

    En première lecture, j’avais mal interprété la phrase « Avec les enfants on nourrit les poissons « …

    Sinon, j’adore !

    J'aime

  6. mojojoj1 8 février 2014 à 16:44 #

    Je veux des fougères phosphorescentes pour éclairer l’appartement la nuit.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :