La croisière ça m’use (pilote)

23 Juin

D’aucuns connaissent la propension des Scandinaves à migrer vers le Sud, délaissant la foudre de Thor pour s’abandonner au souffle coupant d’Hélios.

Abusé par un souverain pontife qui leur offrit une croisade « tous frais payés », un groupe de jeunes vikings mouilla le drakkar sur les berges de la Seine. Embarquement immédiat pour Tyr, correspondance vers Jérusalem, escale à Acre. Mais âcre fut leur chemin…

Sous prétexte d’un week-end noir, Vison Futé les carotta dès le départ avec un itinéraire Bis Bis qu’on voit exceptionnel : remonter à contre courant vers Paris, passer par Lyon, bifurquer vers Grenoble, couper par le tunnel du Fréjus, prendre vers l’Est pour arriver dans la palude de Venise où les attendait le vaillant capitaine du Croisière-ça-coûte.

Avez-vous déjà essayé de faire passer un drakkar sous une hauteur limitée à 4.30 mètres ? Dès le tunnel en vue, la figure de proue se décomposa…


Ceci est l’épisode 1 d’une grande saga à rebondissements multiples écrite à 4 mains (2 mixtes + 2 gauches) et librement inspirée de faits hystériques.

Publicités

24 Réponses to “La croisière ça m’use (pilote)”

  1. ◘ẅ◘ 23 juin 2012 à 11:42 #

    Preums!!

    J'aime

  2. Sylvie 23 juin 2012 à 11:53 #

    Quelle culture ce Bistrot!!!
    faire passer un drakkar par un tunnel….. 🙂

    J'aime

  3. juliette 23 juin 2012 à 11:55 #

    deuze !
    il est zarbi le conte de fée de ton fiston !

    J'aime

  4. juliette 23 juin 2012 à 12:03 #

    merda troisième !
    waouh , sont allés jusqu’à Venise en drakkar , le mat a du être décapité en passant sous les ponts …et le drakkar devenir gondole …

    J'aime

  5. juliette 23 juin 2012 à 14:17 #

    Tu sais que je parle un peu Vénitien qui est très différent de l’Italien, tiens
    En Italien : ils sont fous ces Vikings: Sono matti questi Vikings
    en Vénitien ça donne : I xe mati sti Vikings
    ( le x se prononce comme un z) le Vénitien est rempli de X et donc de Z

    j’aime ce dialecte expressif …ciao, ciao

    J'aime

    • Sylvie 23 juin 2012 à 14:25 #

      en napolitain, ça donne « so’ pazz’ i uagliò »
      en romain: ammazz’a è
      en potentin: so’ sciuot’

      J'aime

  6. Chateau d'YS 23 juin 2012 à 16:59 #

    Je vois une fôte dans le titre « ça m’use » mais je ne saurais dire pourquoi, comme l’impression de me tromper ! 😦
    Bon sinon c’est bien rédigé, je suis épatée ou alors je n’avais pas vraiment remarqué jusqu’à présent… bys bys
    Le drakkar ne passe pas sous les ponts ??? Tu m’étonnes….

    J'aime

  7. snake0644 23 juin 2012 à 20:09 #

    « Encore heureux qu’il ait fait beau
    Et qu’la Marie-Joseph soit un bon bateau
    Encore heureux qu’il ait fait beau
    Et qu’la Marie-Joseph soit un bon bateau

    Bistroman alors fit preuve d’autorité
    « J’suis ingénieur, laissez-moi commander »
    D’vant le résultat on lui a suggéré
    Qu’un vrai marin vienne nous accompagner »

    J'aime

  8. leodamgan 23 juin 2012 à 20:16 #

    Je suis éblouie par tant d’érudition et m’incline bien bas…

    J'aime

  9. caiçara 23 juin 2012 à 21:20 #

    Est-ce qu’il sent bon ton Drakkar Noir?

    J'aime

  10. mimi pinson 24 juin 2012 à 11:13 #

    c’est la saga de l’été ? chouette ! saga et citée seront donc les deux mamelles de tous les d’Angers…..deux mamelles et quatre mains dont une hier et l’autre deux mains , pfff , çà nous promet un bel été…..j’reprendrais bien un efferalgan moi !

    J'aime

  11. leodamgan 24 juin 2012 à 20:02 #

    Peut-on réserver pour une croisière?

    J'aime

  12. L'Ornithorynque 25 juin 2012 à 16:09 #

    Les Vikings étaient donc hommes de main, si je comprends tout bien?

    J'aime

Trackbacks/Pingbacks

  1. La croisière ça m’use « d'autres pas… - 23 juin 2012

    […] amis lecteurs, pour vous détendre, c‘est ici. C’est aussi dans et entre les […]

    J'aime

  2. La croisière, ça m’use (2) « d'autres pas… - 26 juin 2012

    […] Et si vous avez perdu le premier épisode de cette époustouflante saga   […]

    J'aime

  3. Le temps du voyage « d'autres pas… - 1 juillet 2012

    […] oublia le temps exécrable et se remit rapidement à la tâche. Le mât du drakkar était coincé. Rainulf, Reinhart, Rodolphe, Foulque, Schettin, Aungier et ses fils et tous ces Guillaume ne […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :