Cluedog

15 Juil

Cette semaine, Belle la coccinelle a été retrouvée en pièces, éparpillée « façon puzzle », sauvagement assassinée dans le vestibule.

Les indices recueillis sur place par Madame Pervenche et le Colonel Moutarde ainsi que l’autopsie réalisée par le Docteur Lenoir ont révélé que l’arme du crime serait une paire de crocs bien affûtés.

Les deux principaux témoins, Mireille l’abeille et Siméon le papillon, encore trop choqués par l’atrocité de l’événement n’ont pas pu apporter le moindre éclaircissement sur les mobiles du crime.

Tous les soupçons s’orientent vers le seul membre de la famille sans alibi sérieux.

Psychologie d’une mouche

7 Juil

Quand les beaux jours arrivent, que les fortes chaleurs de la canicule vous rendent presque léthargique, il y a toujours une grosse mouche à caca (restons courtois) qui s’introduit dans votre domicile. Elle virevolte, s’agite dans tous les sens et un bruit de bombardier vous empêche de comater en paix.

L’insecte finit par se coller à une vitre en espérant trouver une issue. Après avoir exploré les 4 coins de chaque battant de fenêtre sans succès, il reprend son envol et revient régulièrement percuter la vitre sans se décourager. Bon prince, vous vous levez, ouvrez délicatement la fenêtre et poussez la mouche vers l’extérieur. Elle disparaît des écrans radar et le silence regagne les lieux. Vous refermez la fenêtre en vous pensant débarrassé de l’intruse.

A peine 5 minutes plus tard, la bête ressurgit encore plus énervée (et énervante) qu’auparavant… Vous tentez une seconde fois de la libérer et reperdez sa trace. Quelques minutes plus tard, elle revient à nouveau troubler votre quiétude. Alors, vous saisissez un chausson ou le quotidien de votre région (le Courrier de l’Ouest pour ma part) et l’approchez avec des pulsions meurtrières.

Mais qu’est-ce qui passe par la tête d’une mouche quand on l’écrase contre une vitre ?

Messe pour le temps présent

6 Juil

Moralité au goût du jour

26 Juin

Vendredi, j’ai reçu un petit mot de mon dernier « client » sauvé in-extremis par l’acquisition d’un ouvrage hautement philosophique :

Mais l’aventure continue ! Ce soir, à 21h20, un certain Dumas manifeste un grand intérêt pour mes poignées de porte en porcelaine. Puis à 22h47, Alexandre me sollicite pour deux mangas à lui remettre en main propre à Angers. On pourrait penser qu’il s’agit d’un canular. Edmond Dantès, sors de ce corps !!!

Dans cette spirale de succès, j’espère que bientôt :

  • Hugo commandera mes vinyles de Plastic Bertrand pendant que Victor craquera pour mes revues Best.
  • Verne convoitera mes Marvel Comics pendant que Jules s’arrachera mes jeux de Playstation.
  • Camus achètera mes CD d’electro-indus pendant qu’Albert se fera expédier mon coffret Twin Peaks en cassettes VHS…

Mais je m’enflamme et tourne Perrette… Comme il n’y a plus d’ours à tuer (avant de vendre sa peau) et que la laitière a déjà fait ses adieux aux « veaux, vaches, cochons… », la morale de cette histoire doit être adaptée à notre société en marche. Je propose humblement :

« Il ne faut jamais vendre la brique de lait avant de l’avoir trait »

Sauvetage d’urgence

18 Juin

Sur les sites de ventes entre particuliers, certaines personnes mégotent et marchandent des articles déjà proposés à 3 francs, 6 sous et 2 boutons de culotte. D’autres, plus impulsives, s’enflamment en découvrant votre offre et disparaissent discrètement au moment de la transaction. Il faut toujours faire preuve d’une grande patience et ne jamais s’étonner de rien.

Et puis, il y a ceux dont les motivations vous échappent totalement. Un chèque arrive, accompagné d’un petit mot décrivant l’urgence d’une situation. Les derniers espoirs d’un individu semblent subitement reposer sur vous.