Avoir l’air bête…

21 Août

n’est pas une tare

DSCN4663

mais un art.

Comment j’ai bouffé un Pokemon

19 Août

Le bougre faisait le mariole et défiait une Pokeball le menaçant d’emprisonnement à vie (avec possibilité d’évolution). J’ai surgi derrière lui, alors qu’il dressait sa queue pour afficher une certaine puissance virtuelle. Il ne s’est pas méfié de moi car je n’étais pas équipé d’un téléphone portable hi-tech. Je l’ai dévoré tout cru.

14088991_10209455647244592_1090170501_n

Moralité : le Pokemon nature, c’est un peu comme la tarte aux concombres, c’est vraiment pas bon…

Disconnected

12 Août

Je me sens out, ringard, dépassé, vieux, poussiéreux, hors d’age, extra-terrestre, has-been, inexistant, inadapté, hors-jeu, coupé du monde…

DSCN4551

Mon pauvre téléphone mobile n’est pas doté d’un écran tactile et il ne peut accéder à internet. Impossible d’afficher tous les MMS qu’on m’envoie et, surtout, je ne peux choper aucun des Pokemon qui rôdent dans mon quartier…

Suicide : a way of life

7 Août

Retour et non retour

5 Août

On remarquera avec une certaine ironie que la CGT et les profs ne font jamais grève en Juillet ou en Août. Durant cette période, certains bossent pourtant comme des fous : les saisonniers, les cambrioleurs ou ceux qui commettent des attentats.

Mais pour la plupart des Français, les congés payés c’est sacré. Les seuls événements qui réussissent à mobiliser des foules l’été sont les festivals, notre fête national ou les férias du Sud-Ouest. Il faut bien distraire le touriste et les courses de vaches landaises demeurent un must lorsqu’on a envie de s’amuser en famille. Parfois Tonton se fait embrocher un rouston et le petit dernier n’arrive pas à attraper la queue du veau, pourtant plus longue que celle du Mickey. Mais on rentre toujours au camping avec l’impression d’avoir passé une bonne soirée.

Le retour de vacances se révèle toujours extrêmement difficile à vivre. Il faut ranger les bagages, lessiver 3 semaines de slips sales, compter les 23 euros qui restent sur notre compte en banque, remplir le frigo avec et réapprendre à se lever le matin. Mais le plus mortel de tout, c’est quand vous apprenez qu’un dieu de la sous-culture des bas-fonds New-Yorkais, un prophète de l’électro-rock indus, a profité de vos congés payés pour passer l’arme à gauche. A ce moment précis, vous vous dites très fort dans votre tête :

PAS GLOP !

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 477 autres abonnés